Atlantique – Sélection officielle

Mati Diop, de l’Atlantique à la Méditerranée

♥♥

Dans une banlieue populaire de Dakar, les ouvriers du chantier d’une tour futuriste, sans salaire depuis des mois, décident de quitter le pays par l’océan pour un avenir meilleur. Parmi eux se trouve Souleiman, l’amant d’Ada, promise à un autre. Quelques jours après le départ des garçons, un incendie dévaste la fête de mariage de la jeune femme et de mystérieuses fièvres s’emparent des filles du quartier. Ada est loin de se douter que Souleiman est revenu…

Pour son premier long-métrage, la réalisatrice franco-sénégalaise Mati Diop connaît d’emblée les honneurs d’une Sélection officielle à Cannes.

Ceux qui connaissent la filmographie de Mati Diop auront une impression familière en découvrant le titre de son film. Et pour cause : Atlantique est la version longue d’un de ses courts-métrages, Atlantiques, remarqué en 2010. Depuis, la jeune femme a encore tourné deux autres courts-métrages et deux moyens-métrages, avant de franchir le cap du long avec cette production.

Avec son ton quasi documentaire auquel viennent s’ajouter une touche fantastique et onirique,  Atlantique décrit des réalités du quotidien: le drame des migrants, le poids de la tradition et des mariages arrangés, le choc des cultures entre une jeune génération qui aspire à la liberté et l’ancienne plus rigoriste… Si le scénario s’avère être assez mince, le film n’en contient pas moins un aspect envoûtant qui laisse augurer d’une suite de carrière prometteuse pour Mati Diop.

Cette dernière, fille du musicien sénégalais Wasis Diop, est née en 1982 à Paris. « Je viens à la fois d’ici et d’ailleurs, du Sénégal », explique celle qui est aussi la nièce du célèbre cinéaste sénégalais Djibril Diop Mambety et qui est considérée comme la relève du cinéma sénégalais.

Au niveau de la participation belge, Atlantique est coproduit par Frakas Productions et avec le partenariat de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de Casa Kafka Pictures.

Sur son site internet, Frakas Productions précise « suivre des réalisateurs portant un regard critique sur la société et participer activement au développemens de ses coproductions internationales..Jean-Yves Roubin (fondateur et gérant) et Cassandre Warnauts (productrice) développent en (co)produisent ensemble énormément de premiers longs-métrages, tout en continuant d’accompagner leurs auteurs sur la durée ».

Véronique Chartier & Olivier Clinckart

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *