The Dead Don’t Die – Sélection officielle

Un film d’ouverture à croquer

♥♥ 1/2

Dans la sereine petite ville de Centerville, quelque chose cloche. La lune est omniprésente dans le ciel, la lumière du jour se manifeste à des horaires imprévisibles et les animaux commencent à avoir des comportements inhabituels. Personne ne sait vraiment pourquoi. Les nouvelles sont effrayantes et les scientifiques sont inquiets. A juste titre, puisque soudain, les morts sortent de leurs tombes et s’attaquent sauvagement aux vivants pour s’en nourrir!

C’est avec une ironie placide et acide que Jim Jarmusch se plaît à croquer -au propre comme au figuré- les travers politiques de la société américaine et à dénoncer le matérialisme dévorant d’une communauté humaine cannibale, qui court à son inévitable perte en mettant en péril son propre environnement.

En jouant sur les contrastes entre l’atmosphère réaliste d’une petite ville de province où il fait bon vivre et le caractère horrifique de son cimetière grouillant de morts-vivants, Jarmusch souligne l’inconscience citoyenne universelle et les forces obscures de ceux qui ont opté pour le déni.

Même si l’humour et les nombreux clins d’oeil sont jubilatoires, l’on peut toutefois reprocher au réalisateur le manque de subtilité de sa critique, tant celle paraît parfois fort appuyée. Ce qui n’empêche heureusement en rien de passer un bon moment grâce à l’excellent casting (Bill Murray, Adam Driver, Tilda Swinton, Steve Buscemi…) de ce film d’ouverture du 72 Festival de Cannes.

Christie Huysmans

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *