Nuestro Tiempo (Where Life is Born) – Mostra 2018 – Compétition officielle

Un temps qui dure (trop) longtemps

Esther et Juan vivent dans une grande propriété de la campagne mexicaine, où ils élèvent des taureaux de combat. Lorsque Esther tombe amoureuse de Phil, un dresseur de chevaux américain, l’équilibre du couple, pourtant basé sur une certaine liberté en la matière, se voit compromis.

La 75e Mostra de Venise n’a pas eu peur des films-fleuves cette année: après les 188 minutes du magnifique Werk ohne Autor/Never Look Away, au tour des 173 minutes du film mexicain Nuestro Tiempo. Mais contrairement au 1er titre cité, on sent cette fois le « tiempo » passer bien lentement, dans cette histoire d’un triangle amoureux à distance qui n’en finit pas de se tirer en longueur. Réalisé et interprété par Carlos Reygadas, ce (très) long-métrage n’apporte rien de neuf à la thématique qu’il aborde. Dès lors, les évolutions sentimentales des protagonistes s’avèrent d’un ennui profond, là où on aurait pu espérer au contraire voir l’intrigue se pimenter quelque peu.

Le vrai intérêt de Nuestro Tiempo ne réside donc pas dans les amours contrariées mais très peu épicées et tellement classiques de ses personnages principaux, mais bien dans les magnifiques paysages des grandes étendues mexicaines, ainsi que dans le côté quasi documentaire de certaines scènes concernant l’élevage des animaux. C’est toutefois trop peu pour justifier une présence dans une compétition majeure comme la Mostra de Venise.

Olivier Clinckart

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *