Sunset – Mostra 2018 – Compétition officielle

La fille de Budapest♥ 1/2

Budapest, 1913. Alors que l’empire austro-hongrois vit ses dernières années, Irisz Leiter revient sur les traces de son enfance, dans le grand magasin renommé de chapeaux tenu autrefois par ses parents, jusqu’à leur mort dans un incendie. La jeune femme est bien décidée à se faire engager au magasin, mais Oszkar Brill, qui a repris les affaires en main, ne l’entend pas de cette oreille.

Comment László Nemes allait-il gérer l’après-Fils de Saul? Comment parvenir à ne pas décevoir les attentes forcément démesurées du public et de la Critique après un premier film d’une telle force? Le réalisateur hongrois n’a visiblement pas voulu se mettre de pression inutile à ce sujet, avec un second long-métrage qui parlera sans doute au public hongrois mais qui risque fort de décontenancer et de ne guère séduire à l’international.

Certes, on reconnait sans peine la griffe du cinéaste: comme dans Le fils de Saul, il filme à nouveau au plus près son personnage principal -incarné par la comédienne Juli Jakab- qu’il suit durant une bonne partie de l’intrigue dans une longue errance à travers Budapest, afin de nous immerger au maximum au coeur du récit. La reconstitution d’époque est tout aussi réussie

Si Sunset se déroule un quart de siècle avant la Seconde Guerre mondiale (durant laquelle se situait Le fils de Saul), le lien entre les deux conflits est tout tracé ici, le second étant la conséquence directe du premier. En remontant donc encore un peu plus dans le temps, Nemes poursuit son exploration historique d’une Europe déchirée.

Difficile néanmoins d’accrocher pleinement aux 2h20 d’un récit pour le moins énigmatique et dont a l’impression de ne pas percevoir tous les codes narratifs, à l’image d’une dernière séquence qui laisse la porte ouverte à de multiples interprétations. Il n’en reste pas moins que la cinématographie de Nemes contient un aspect fascinant qui laisse espérer d’autres films forts.

Olivier Clinckart

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *