About Endlessness – Mostra 2019 – Compétition officielle

Une réflexion sous forme de kaléidoscope sur la vie humaine dans toute sa beauté et sa cruauté, sa splendeur et sa banalité.

Roy Andersson n’est évidemment pas n’importe qui à la Mostra, puisqu’il y a remporté le Lion d’Or en 2014 pour le savoureux A pigeon sat on a breach reflecting on existence. Il réitère dans ce genre si particulier qui est le sien avec About Endlessness, une succession de sketchs tous plus singuliers et absurdes les uns que les autres, qui proposent une réflexion sur la banalité de la vie. Baignant dans une atmosphère onirique, les différents récits sont reliés par un fil rouge ténu, celui d’une prêtre en pleine crise de foi.

 

Les amateurs du cinéma d’Andersson se délecteront sans nul doute de son nouveau film, tandis que les autres auront du mal à adhérer au style employé. En ce qui nous concerne, c’est surtout la sensation de voir un cinéaste se répéter inlassablement qui nous a laissés en grande partie de marbre. Pour l’effet de surprise, on repassera.

Olivier Clinckart

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *