Vivarium – Semaine de la Critique

Home sweet home

♥♥ 1/2

A la recherche de leur première maison, un jeune couple effectue une visite en compagnie d’un mystérieux agent immobilier et se retrouve pris au piège dans un étrange lotissement résidentiel où toutes les maisons se ressemblent et duquel ils ne parviennent plus à sortir comme s’ils étaient pris au piège d’un labyrinthe.

Pour son 2e long-métrage, Lorcan Finnegan propose un récit intrigant qui oscille efficacement entre film fantastique métaphysique et thriller de science-fiction. Le tableau représentant la maison des personnages principaux ne trompe d’ailleurs pas: on se croirait plongé dans l’univers magrittien et c’est en effet en plein surréalisme que les protagonistes vont évoluer, tout au long d’une intrigue efficace à laquelle le metteur en scène a su donner le bon rythme, sans chercher à rallonger inutilement la sauce. Un bon exemple en matière de film de genre.

Né à Dublin en 1978, le réalisateur irlandais Lorcan Finnegan a étudié le graphisme avant de se tourner vers l’animation et la fiction cinématographique. Son court métrage fantastique Foxes a été projeté pour la première fois à SXSW en 2011 et a remporté plusieurs prix. Son premier long-métrage, Without Name, un conte de fées psychédélique a été présenté en première mondiale au Festival International du Film de Toronto en 2016, et il remporta quatre prix au Brooklyn Horror Film Festival, dont celui du Meilleur Film et Meilleur Réalisateur.

On retrouve à l’affiche de Vivarium Imogen Poots (I Kill Giants, Sweet Virginia) et Jesse Eisenberg (The Social Network, Café Society).

« Tourné en grande partie dans la région de Liège, Vivarium a nécessité la reconstitution dans un immense hangar des extérieurs de l’infernal quartier, car Lorcan Finnegan tenait impérativement à ce que toutes les maisons soient à l’identique », nous a précisé Jean-Yves Roubin, Producteur de Frakas Production.

« Tout comme Grave de Julia Ducournau qui fut lui aussi présenté à la Semaine de la Critique en 2016, le passionnant projet Vivarium nous fut présenté par le biais de la Plate-forme Frontières à laquelle Wallimage s’est associé depuis plusieurs années », s’est félicité Philippe Reynaert, Directeur de Wallimage.

Vivarium est coproduit par Jean-Yves Roubin de Frakas Productions avec son partenaire irlandais historique, Fantastic Film (avec lequel il déjà coproduit Muse de Jaume Balaguero et Sea Fever de Neasa Hardiman), associés pour l’occasion aux Danois de Pingpong Film, avec le soutien de Wallimage, Casa Kafka Pictures et Be tv.

Christie Huysmans & Olivier Clinckart