La Quietud – Mostra 2018 – Hors compétition

La Quietud avant la tempête♥♥

Deux soeurs, aussi proches que différentes, se retrouvent après une longue séparation. La première, Mia, célibataire, vit en Argentine avec ses parents dans le grand domaine familial, tandis que la seconde, Eugenia, réside à Paris avec Vincent, son compagnon. Alors que l’état de santé de leur père se dégrade brusquement suite à un malaise, le retour d’Eugenia va rouvrir toute une série de blessures mal fermées et dévoiler peu à peu quelques lourds secrets de famille.

Présenté hors compétition à la 75e Mostra de Venise, La Quietud permet à Bérénice Béjo de tourner son premier film dans son pays natal, l’Argentine. Elle y incarne un duo de soeurs avec Martina Gusman, actrice et productrice renommée là-bas et qui fut également membre du jury cannois en 2011, lorsque celui-ci fut présidé par Robert De Niro.

Pablo Trapero a développé un drame vénéneux qui dévoile ses cartes au fur et à mesure que le récit pénètre plus profondément au sein de cette famille. Le lourd passé de la dictature argentine s’inscrit évidemment en filigrane d’une intrigue bien écrite, même si elle aurait probablement pu aller encore un peu plus loin en matière de lavage de linge sale en famille. Mais le film se laisse volontiers suivre d’un bout à l’autre et tout comme A Star is Born, aurait fort bien pu justifier également une place en compétition.

Olivier Clinckart