Saturday Fiction – Mostra 2019 – Compétition officielle

En 1941, une actrice chinoise retourne à Shanghai occupée par les Japonais, pour apparemment jouer dans une pièce de théâtre, mais ses véritables motivations se compliquent lorsqu’elle se rend compte de l’attaque imminente de Pearl Harbor et s’efforce de différencier ses amis de ses ennemis.

Pas simple de suivre l’intrigue particulièrement touffue de ce thriller d’espionnage chinois! Car le scénario de ce film se plaît à aborder l’indescriptible imbroglio politique qui régnait dans cette partie du globe pendant la Seconde Guerre mondiale. Et c’est là, justement, que le bât blesse, car il faut être un fin connaisseur des réalités géopolitiques de cette zone pour être en mesure d’apprécier un tant soit peu le récit dans lequel se mêlent les intérêts chinois, japonais, britanniques et français. Gong Li a beau user de son charme et la photographie d’un beau noir et blanc, difficile de garder l’attention intacte jusqu’au bout.

Olivier Clinckart