Les misérables – Sélection officielle

Les remarquables misérables

♥♥♥

Stéphane, tout juste arrivé de Cherbourg, intègre la Brigade Anti-Criminalité de Montfermeil, dans le 93. Il va faire la rencontre de ses nouveaux coéquipiers, Chris et Gwada, deux « Bacqueux » d’expérience. Il découvre rapidement les tensions entre les différents groupes du quartier. Alors qu’ils se trouvent débordés lors d’une interpellation, un drone filme leurs moindres faits et gestes…

Quasiment 25 ans après La haine, est-il encore possible de réaliser un film percutant sur la banlieue française? Les misérables est là pour répondre par l’affirmative. Ladj Ly décrit avec force une société plus que jamais en colère, au sein de laquelle pauvreté et communautarisme composent un cocktail explosif qu’il est bien difficile de maîtriser.

Le titre de ce long-métrage ne tient évidemment pas du hasard. C’est à Montfermeil que se déroule l’intrigue de Les misérables, précisément là où Victor Hugo situait la maison des Thénardier et la rencontre entre Cosette et Jean Valjean. Les choses ont-elles fondamentalement changé depuis l’époque du célèbre roman? Un siècle et demi plus tard, le constat dressé par Ladj Ly n’incite pas à l’optimisme…

Pour son premier long-métrage, Ladj Ly a en fait adapté son propre court-métrage (au titre identique) qu’il avait réalisé en 2017 et qui avait déjà fait forte impression. Cette fiction ultra-réaliste témoigne d’une grande maîtrise du réalisateur, qui fait monter la tension crescendo jusqu’au final époustouflant. Pour se conclure sur une citation particulièrement éloquente de Victor Hugo: « Il n’y a ni mauvaise herbe, ni mauvais homme, il n’y a que de mauvais cultivateurs. »

Olivier Clinckart