Little Joe – Sélection officielle

Fleur fanée

Alice, mère célibataire, est une phytogénéticienne chevronnée qui travaille pour une société spécialisée dans le développement de nouvelles espèces de plantes. Elle a conçu une fleur très particulière, rouge vermillon, remarquable tant pour sa beauté que pour son intérêt thérapeutique. En effet, si on la conserve à la bonne température, si on la nourrit correctement et si on lui parle régulièrement, la plante rend son propriétaire heureux. Alice va enfreindre le règlement intérieur de sa société en offrant une de ces fleurs à son fils adolescent, Joe. Ensemble, ils vont la baptiser  » Little Joe « . Mais, à mesure que la plante grandit, Alice est saisie de doutes quant à sa création: peut-être que cette plante n’est finalement pas aussi inoffensive que ne le suggère son petit nom.

Jessica Hausner -et certains festivaliers- semblent avoir découvert le genre fantastique avec ce film. Difficile pourtant de s’ébahir face à une mise en scène terriblement asceptisée qui ne tarde pas à faire tomber le spectateur dans un ennui profond.

S’il faut reconnaître à la réalisatrice une belle recherche au niveau visuel, avec l’élégance des couleurs et les décors finement travaillés, le récit est rarement à la hauteur des attentes, n’offrant que peu d’intérêt et devenant assez rapidement répétitif. Vouloir associer le film de genre avec le cinéma d’auteur peut s’avérer un pari risqué; Jessica Hausner s’y est en partie fourvoyée.

Olivier Clinckart